II. Chanvre et Cannabis : la différence expliquée

Biologiquement, le chanvre et le cannabis appartiennent tous deux à la même espèce, appelée Cannabis Sativa.

Cela signifie que la séparation officielle entre ces deux variétés ne dépend que des limites de THC fixées par chaque pays.

Par exemple, dans les pays de l'Union européenne, toutes les variétés de Cannabis Sativa contenant <0,2% de THC sont classées comme du chanvre. Tout ce qui est au-dessus est classé comme du cannabis.

Les États-Unis ou la Suisse, quant à eux, ont décidé de fixer la limite de THC à 0,3%.

Historiquement, le chanvre a été cultivé depuis plus de 50 000 ans pour sa richesse en fibres. Les peuples du paléolithique et du néolithique en Chine, au Japon et en Europe l'utilisaient pour les textiles, le papier, les biocarburants, et l’alimentation humaine et animale.

Même le président américain George Washington cultivait le chanvre. Dans son journal, il mentionne avoir cultivé 27 boisseaux de chanvre pour la fabrication de cordes et de tissus en 1765.

Malgré son utilité, le chanvre a toujours été associé à tort à son parent qui en dérange plus d’un : le cannabis.

En 1937, le Marijuana Tax Act interdit toute variété de Cannabis Sativa aux États-Unis, détruisant ainsi l'industrie entière. Le chanvre est alors inclus dans la loi bien qu'il ne soit pas psychoactif, ce qui est fortement contesté par le public à l’époque.

Il est intéressant de noter que le gouvernement américain a continué d'utiliser le chanvre pendant la Seconde Guerre mondiale pour produire des uniformes pour les soldats ainsi que des cordes, et a donc suspendu la loi sur la taxation de la marijuana et a encouragé les agriculteurs locaux à cultiver du chanvre malgré l'interdiction passée. La campagne s'appelait "Hemp for Victory".

En ce qui concerne la politique internationale, les Nations Unies ont publié la Convention sur les stupéfiants en 1961, déclarant le cannabis comme substance contrôlée, tout en laissant chaque pays prendre leurs propres décisions quant à l'utilisation industrielle du chanvre.

Aujourd'hui, la plupart des pays autorisent la culture du chanvre, à condition qu'il contienne moins de 0,2 % ou 0,3 % de THC.

Par conséquent, la popularité des produits à base de chanvre est en train de retourner à ses jours de gloire passés – les textiles, les éléments de construction, l'huile de graines de chanvre, les protéines, le thé et de nombreux autres produits sont de retour sur le marché, et sont plus divers et nombreux chaque jour. Cependant, la nouvelle niche que représente les compléments alimentaires à base de chanvre, notamment le CBD, est de loin la plus intrigante.

En attendant, la culture du cannabis psychoactif (à forte teneur en THC) est toujours interdite dans la plupart des pays du monde, à l'exception de l'Uruguay et du Canada.

H Drop ne vend que des produits fabriqués à partir de chanvre.

Écrire un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés